COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

les incongruités du maire

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 les incongruités du maire le Mar 17 Mai - 19:56

janus


Admin
Jeudi 12 mai 2011, il est environ 18h 30 lorsque commence la petite « street partie » de mr le maire de Cogolin pour célébrer la fin des travaux de la première portion de l’avenue Georges Clemenceau et pour remercier les commerçants d’avoir supporter durant cinq mois les désagréments des travaux d’embellissement de l’avenue.

JANUS désire apporter son commentaire car il relève plusieurs incongruités.

En premier lieu, avez-vous remarquez la « fantastique » fête de Cogolin. Hormis le défilé des bravadeurs, aucune animations, pas de bal, pas de feu d’artifice. Des soirées de fête avec une foule de personnes invisibles aphones qui chante "y a de la joie"…C’est de l’humour décalé.

Y aurait-il un problème d’argent qui explique cela ? Etrange mais qui sait, c’est peut-être la nouvelle conception des festivités qu'a la gouvernance actuelle. Je vais devoir faire un stage de remise à niveau dans ma conception de la fête car je dois avoir un train de retard au vu de cette belle Saint-Maur 2011.

Quatre jours après une "superbe" fête de Cogolin, la « street partie » à l’angle de l’avenue Georges Clemenceau et du boulevard Louis Blanc, donc au niveau du musée Raimu.
Le célèbre acteur a dû bien rire s'il a vu cela car c’est pagnolesque.

Première incongruité: La gouvernance en place organise un apéritif en musique pour remercier les commerçants de l'avenue Georges Clemenceau qui, bizarre, sont absents pour l'extrême majorité d'entre eux... Cherchez l'erreur !
De plus, le quotidien local a annoncé que la municipalité invite or il semblerait que ce soit une des grosses entreprises de travaux publics qui l’ai offert.

Deuxième incongruité: Pas de bal pour la fête de Cogolin et pour de simples remerciements, on bloque la rue et on installe un orchestre (orchestre sympa au demeurant) pour l'ambiance musicale et divertir un petit groupe de convives.
Même si ce n’est pas la commune qui finance, ça fait un peut déplacé, quatre jours après une fête communale sans bal, d’avoir un orchestre pour un simple apéritif.

Troisième incongruité: Lors d'un des jeudi du maire qui se déroulait au début des travaux, un commerçant avait pesté contre le type d'organisation des travaux qui bloquait la route le soir et mettait en péril son établissement. Peu importe le bien fondé ou non de la contestation, toujours est-il que la municipalité organise la "street partie" à hauteur de son établissement. Dans le genre provoc, ce n'est pas mal…
On ne peut pas plaire à tout le monde et il faut bien le faire quelque part, allez-vous me dire. J'en conviens, mais si vous étiez à la place du dit commerçant, je ne suis pas sûr que vous auriez apprécié le geste de la municipalité… CQFD!

Quatrième incongruité: Gentille intention de mr le maire de Cogolin qui offre un apéritif en musique bien que ce soit un privé qui l’offre. On appelle cela tirer le drap à soi…
Pourquoi pas, cependant, bien que l’entreprise privée soit libre de faire ce qu’elle désire quant à l’achat des boissons et amuse-gueules, mr le maire aurait été bien intentionné de recommander un tant soit peu les commerçants du quartier à la dite entreprise. Je ne pense pas qu’elle aurait rechigné vu les montants des contrats qu’elle a eu, a et aura avec la commune au fil du temps.
Merci les commerçants d'avoir voté pour mr le maire actuel de Cogolin, il vous le rend bien! Une première couche avec les cinq mois de travaux et une deuxième avec cet apéritif pagnolesque.

Cinquième incongruité: Vers 19h, le petit discours de remerciement.
Mr le gérant actuel de Cogolin remercie les personnes de l'avenue, des entreprises faisant les travaux, etc. Puis il élargit au pourquoi de ces travaux qui s'inscrivent dans la continuité de ceux commencés bien avant lui. Il précise que ça continuera cet hiver, avec la poursuite de l'avenue Georges Clemenceau en direction du rond-point d'Afrique.
Et voilà, qu'il s'engage sur la réduction de la largeur de la route, de l'agrandissement des trottoirs et de la difficulté de se garer, en annonçant que c'est fait pour. En effet, loi S.R.U. oblige. Jusque là tout va bien. Mais il ajoute, il y a tel parking, tel parking et le parking du "Leclerc", (je le nomme car cité par le maire dans son discours) et que l'on peut très bien marcher un peu. C'est à croire que Mr le gérant actuel de Cogolin a lu mon message "la saga des trottoirs"…
lien ici http://cogolinforum.free.fr/cogolin_quelle_ville_pour_demain_10.php

Lorsque nous entendons le gérant actuel de Cogolin parler ainsi, nous sommes en droit de nous demander s’il conduit dans Cogolin ou alors s’il sait qu’il gère une commune de près de 12000 âmes à Cogolin et que la plupart des personnes âgées de plus de dix-huit ans a un véhicule. Tous les parkings de Cogolin sont ridiculement petits eu égard au nombre de voitures de la population cogolinoise. Sans oublier le flot des automobiles des touristes.
Vous avez eu ce week-end du 15 mai la preuve gênante, pour rester correct, du manque d’un grand parking public avec la concentration Harlez… CQFD !

Des paroles ubuesques qui relèvent de la pièce de théâtre et du film "dîner d…"
En effet, nous avons le gérant actuel d'une commune qui est tout fier de remercier pour leur patience, des commerçants qui le boycottent. Un gérant qui dit à son staff de convives (une bonne partie des personnes présentes appartiennent au sérail) qu'en fait, comme l'aurait dit F. Reynaud, "c'est étudié pour" si on limite le trafic des voitures dans le centre-ville, ainsi que le nombre de places pour ce garer à proximité des commerces. L'avantage étant la beauté de la rue et plus de place pour les piétons. Et, sans honte, d'ajouter que l'on peut aller se garer chez le grand concurrent pour venir faire ses emplettes dans le centre-ville. Vraiment pagnolesque de dire de marcher 1km pour acheter la même chose que l'on peux acheter à 50m de sa voiture garée qui plus est au parking sous-sol, à l'abri du plein cagnard!
Mais le pire dans tout cela est que l'incongruité vient du fait qu'un maire, personnage public sensé défendre l'intérêt du plus grand nombre, fait la promotion d'un parking privé comme parking public… CQFD!
Imaginez-vous patron de cette grande enseigne. Votre parking plein, chic, bonne journée question chiffre d'affaire! Vous entrez dans votre grande surface et surprise surprise, peu de clients. Pour cause, la majorité des places du parking n'est pas utilisée par la clientèle mais est squattée par des cogolinois et/ou visiteurs qui viennent seulement y garer leurs véhicules sous le conseil avisé du maire… Cherchez l'erreur!
Ubuesque d'entendre cela quand en 16 ans de pouvoir, on a préféré céder les terrains proches du centre-ville aux promoteurs immobiliers plutôt que d'en réserver un pour y faire un grand parking public digne de ce nom et digne d'une commune de 12000h à l'année et de x000h en été.

Conclusion de JANUS:

Je trouve que le gérant actuel de Cogolin devrait faire appel à un conseiller en communication. L'opération com n'est pas terrible sur ce coup.
Croyez-vous qu'il soit conscient de toutes ses incongruités?...
Nous allons faire preuve de condescendance envers lui en ne mettant cela que sur le compte de l'usure du pouvoir.

Je vous laisse maintenant à votre propre réflexion.

L'impertinent JANUS

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum