COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Communauté de commune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Communauté de commune le Dim 3 Fév - 3:43

janus


Admin
On prend les mêmes qu’avant et on continue ou comment faire du neuf avec de l’ancien…


Contraints et forcés nos élus se lance dans une nouvelle manière de gérer le territoire. La communauté de commune (comcom) est enfin lancée !

Ils vont devoir essuyer les plâtres ; construire l’organigramme,réattribuer et/ou bâtir et/ou reconfigurer des locaux. Des années pour une mise en place qui auraient pu déjà être faite depuis de nombreuses années. Mais que voulez-vous, nous avons des gouvernants locaux tellement perspicaces qu’ils ont préféré palabrer et tergiverser durant des lustres pour une chose que de toute manière, ils étaient obligés de faire. Résultat, ils entrent dans la comcom avec du retard. Ils y entrent par obligation préfectorale et doivent faire à partir de maintenant ce qui aurait pu et dû se faire bien avant !

Ils essaient aujourd’hui de s’attribuer une gloriole qui selon JANUS devrait plutôt être un mea culpa d’avoir retardé une évolution pourtant inéluctable.

On prend les mêmes et on recommence ! On change le nom et les statuts. Les syndicats deviennent commissions.
On en crée onze afin que ce soit équitable. Ainsi, chaque maire est président d’un domaine de compétence avec bien entendu les indemnités qui y sont rattachées.
JANUS ne va pas polémiquer car tout travail mérite salaire. JANUS tient à faire dans la transparence des fois que l’on puisse croire que l’on gère une communauté de commune par abnégation. Il faut appeler un chat : un chat. Espérons que ce ne soit pas un chat noir pour notre territoire…

Voici les différents champs politiques à protéger, entretenir, réorienter, développer :

1 déchets :
2 aménagement et entretien des cours d’eau :
3 Aménagement de l’espace :
4 politique des transports et des déplacements :
5 développement économique et actions en faveur de l’emploi et de la formation :
6 Politique touristique :
7 prospective intercommunale :
8 politique de la forêt :
9 : politique du littoral :
10 : politique du logement :
11 : Politique des finances :

Reste à espérer que les présidents de ces commissions soient pragmatiques, perspicaces et innovateurs !

JANUS vous invite à suivre plus particulièrement les actions qui seront entreprises par les présidents des commissions 4,5,6 et 7. JANUS estime que ce sont les 4 pôles principaux à prendre en compte pour le proche avenir. Ils sont prépondérants pour le mieux vivre de la population autochtone.
Le 5 dépend du 6 et du 7.
Le 6 dépend du 7 et du 4.
Le 4 dépend du 5 et du 6.
La commission 7 est la clé de tout ! Son président devra être à la hauteur et faire honneur à la phrase d’Émile de Girardin : « gouverner, c’est prévoir »… CQFD !

JANUS ne minimise pas les autres postes. Tout « gérant de commune » le fait et le fera aux mieux. Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) a déjà bien ciblé les besoins. Ils n’ont qu’à s’y atteler car ce n’est pas tout de savoir ce qu’il faut faire. Encore faut-il arriver à le faire et si possible le faire bien !
Les commissions 4, 5, 6, et 7 par contre vont nécessiter une remise en question des schémas établis, d’innover, d’anticiper. Si ces quatre élus sont à la hauteur de la réalité présente et surtout à venir, ils vont en passer des soirées et de week-ends à gamberger ! L’avenir du territoire repose pour bonne part sur leurs épaules ! JANUS le confirme, persiste et signe ! Le monde bouge et la société change. Les élus qui n’en prennent pas conscience ou plus grave en font fi prennent le risque de prendre du retard et de louper les multiples retombées de la révolutions technologique et de la révolution sociétale qui sont en train de s’opérer.

Il y a eu la révolution industrielle avec l’avènement de la vapeur. Puis il y a eu la révolution du pétrole. Puis celle de l’électricité et de la transmission par ondes radio. Est arrivée celle de l’électronique qui a engendré celle de l’informatique. Aujourd’hui s’enclenche celle de l’internet et des énergies renouvelables !

Ces deux révolutions sont un Eldorado pour notre territoire qui est tellement en retard. Il y a énormément à faire. La communauté de communes, si elle n’est pas trop idiote, pour faire dans l’euphémisme, peut d’ici une dizaine d’années créer un nouvel art de vivre dans le Golfe. L’ensemble des projets inhérents à cette création sera déjà en soi une mine en terme d’emplois. Mais l’essence même de ce choix politique au long terme est que ce nouvel art de vivre dans le Golfe de Saint-Tropez deviendra à sont tour source d’emplois ! La communauté de commune a les clés d’un dynamisme socio-économique en donnant une orientation prospective à ses projets. JANUS persiste et signe, nos élus sont myopes ! Il ne voient pas l’avenir de la société qui s’annonce radieux pour ceux qui auront su prendre le tournant à temps, c’est-à-dire dès maintenant !

Monsieur le Président de la prospective intercommunale, embauchez JANUS comme conseiller-lentille de vue, il vous sera d’une grande utilité pour voir un peu plus loin… CQFD !

Vous qui me lisez, je vous prends à témoin. Regardez ce qui a déjà été fait, justement en terme de prospective dans votre commune et dans le Golfe. Mis à part, certaines communes (trop rares), vous constaterez que ce n’est pas folichon. Donc, constatez ce que tous vont faire ensemble quand déjà ils ne veulent pas être ensemble. S’ils le voulaient vraiment, pourquoi ont-ils tant attendus et surtout pourquoi sont-ils entrés contraints et forcés ?... Cherchez l’erreur ! Une communauté de commune n’est pas qu’un principe de gestion. C’est avant tout un autre mode de vie politique. C’est une autre façon de concevoir les projets. C’est tout à fait l’esprit : agir local – penser global.

JANUS reste dubitatif quant à la réalité d’un véritable état d’esprit communautaire chez nos élus… CQFD !

Soldats citoyens, battez tambour et sonnez trompette ! Parlez à vos élus pour les pousser à « agir local mais penser global » ; poussez-les à anticiper demain ; forcez-les à enfin prendre le destin du Golfe en main en traçant la route à donner à l’économie locale !

Elle est finie la politique du XXe siècle Elle est finie la politique du bouche-trou. Il faut reconfigurer le tourisme. Il faut lancer et développer une politique territoriale efficace de transports en commun. Il faut réorganiser tous les systèmes communaux et intercommunaux en créant un ensemble cohérent, interactif, synergique et intergénérationnel. La réussite d’un « mieux vivre ensemble dans le Golfe de Saint-Tropez demain » en dépend !

Relisez mes chroniques économiques. Une gouvernance, qu’elle soit communale ou intercommunale, doit bien sûr gérer l’urgence du « quotidien » mais surtout donner l’exemple, montrer le chemin pour les 20-30 années à venir, initier la direction à suivre pour mieux vivre ensemble demain.


JANUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum