COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

JANUS s'interroge sur le devoir d'information de la presse locale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

janus


Admin
Quel est le rôle de la presse locale ? Informer ou désinformer ou plutôt mal informer à travers la censure du chef, ça me rappelle une blague, qui décide des articles à publier.

JANUS, candide, crédule, pensait que la liberté de la presse et son indépendance dont se targuent les journalistes et les journaleux n’étaient pas de vains mots. Souhaitant passer de l’ombre à la lumière, il a proposé au patron de l’agence locale d’être interviewé afin que le quotidien référence dans le Golfe informe la population pour révéler qui est JANUS, quelle est sa trajectoire de vie, quel est le but de sa démarche citoyenne, etc.
Comme le journal local a déjà publier des articles narrant diverses trajectoires de vie, JANUS a estimé que sa propre trajectoire de vie et son initiative citoyenne n’ont rien à envier à celles déjà publiées et pouvaient tout autant faire l’objet d’un article. En effet, sans être faramineuses, elles n’en sortent pas moins des sentiers battus et sont porteuses de messages positifs !
Que nenni ! Le prisme oeilléré du chef a passé à la trappe l’exemple de la démarche citoyenne de JANUS. Une fin de non recevoir via le filtre de la secrétaire qui vous annonce gentiment que le chef n’est pas disponible. Il est en rdv.

Ce refus d’informer sur qui est JANUS n’est pas le plus important. JANUS constate le fait mais n’en prend pas ombrage. Ce qui est plus grave c’est la désinformation quant à l’absence d’article sur certains actes délictueux çà ou là, sur certaines opérations de police, certaines réunions d’associations ou fêtes associatives.
Plus grave encore, un article fait planer le doute sur la bonne santé de la destination Saint-Tropez, qui serait aussi touché par la crise…
Or, il n’en est rien ! Pour effacer le doute et rectifier l’information, chiffres à l’appui, l’office du tourisme de Saint-Tropez a communiqué au journal le bilan plus que positif de la destination Saint-Tropez. Pour exemple : la nette augmentation du nombre de croisières faisant escale à la cité du Bailli, amenant ainsi plusieurs dizaines de milliers de visiteurs ;’arrivée désormais du prestigieux rallye des princesses avec les retombées sur les hôtels, restaurants et bars de la ville ; le nombre d’animations au rayonnement international, etc.
Là aussi, que nenni ! Absence de rectification… Vive l’information locale… Cherchez l’erreur !

Le « BTP », entendez Bernard Tapie Patron, devrait rénover le bâtiment presse locale afin de renouveler les censeurs ou les baîllonneurs de l’information. Quand on fait du porte à porte pour essayer d’avoir plus d’abonnés alors qu’on a une telle pauvreté du retour d’information sur l’activité locale festive, associative, professionnelle, économique, sociétale, on fait fausse route. On achète un journal local pour avoir en premier lieu une bonne information locale !
Déjà, le « BTP » devrait se poser la question de pourquoi a-t-on perdu tant d’abonnés ou de pourquoi n’a-t-on pas plus d’abonnés ?
Des réponses apportées à ces questions découleront les modifications indispensables à faire pour redonner aux gens le goût, le désir de lire la presse locale pour s’informer utilement sur la vie du Golfe et de ses environs !!!

À l’époque d’internet, la presse locale a un besoin urgent de se remettre en cause, de faire preuve d’impartialité et de devoir d’information, d’innover en terme de contenu si elle ne veut pas mourir à petit feu !

Aparté :

le dynamisme de l’office du tourisme de Saint-Tropez devrait servir d’exemple aux autres communes. La démarche tropézienne entre en résonance avec les principes que développe JANUS sur COGOLINFORUM. J’espère que la communauté de commune sera disposée à enfin comprendre que nous somme au XXIe siècle et que le mode sociétal et le tourisme changent. Il devient absolument nécessaire de penser Golfe, d’initier une dynamique Golfe, de créer des produits, des labels Golfe, de créer des animations Golfe, à l’image de la semaine de la mer que propose JANUS ! Et de partir à l’assaut du monde via les moyens modernes du XXIe siècle comme la proposition n° 2 le label : vins du Golfe de Saint-Tropez… CQFD !

Si les communes continuent à penser comme jadis, Saint-Tropez fera cavalier seul quand les autres communes sombreront dans le déclin économique qui s’annonce.

JANUS n’est pas pessimiste, seulement réaliste ! L’évolution de la situation au fil des ans a donné raison à ce que JANUS prévoyait dans des articles écrits des mois ou des années avant. Donc, JANUS persiste et signe. Si on s’intéresse un tant soit peu à l’économie, à la politique, à la sociologie, il y a vraiment peu de risque que JANUS se trompe quand il parle de déclin économique futur si nos élus anachroniques restent myopes !!!

JANUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum