COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

bulletin n°3.5 JANUS scrute avant le scrutin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

janus


Admin
Programme développement économique

Cogolin cité de l’artisanat
Avec un centre ville en perdition, des commerces qui ferment les uns après les autres et qui sont remplacés par des commerces communautaires, l’âme de notre centre-ville est en train de disparaître et ce phénomène a plusieurs causes :
La première est une mauvaise gestion des parkings et du flux de véhicules sur laquelle la future municipalité doit trouver une solution.

La déviation terminée, le problème de flux va se résoudre de lui-même…
L’augmentation des parkings… Je ne sais pas où. Reste les horodateurs avec 1ère h gratuite pour ne pas pénaliser les commerçants d centre-ville. Mais, ça risque de faire grincer les dents.

Il règne un sentiment d’insécurité grandissant dans les rues de Cogolin, certaines personnes n’osent plus sortir le soir par crainte de se faire agresser.

De toute façon, même si elles sortaient : tous les magasins sont fermés : Hors sujet dans le cadre du développement économique !

Mais c’est aussi le mauvais entretien des rues, des entrées de ville, qui donne une mauvaise image de notre ville.

Cela est vrai mais croyez-vous que question économique, les gens se soucient de l’esthétique d’un rond-point pour décider où ils vont aller acheter leurs courses ?... Le prix, la qualité, le rapport qualité/prix, le service proposé… attireront plus que la rue propre ou non.

Il est urgent que Cogolin retrouve son image d’antan et son caractère provençal.

Revenez les pieds sur terre ! Cogolin ne retrouvera plus son image d’antan ! La population a été quasiment multipliée par trois depuis 35 ans. Quant au caractère provençal, c’est la conséquence inhérente à toute région très touristique. Le mélange des nationalités, des races, des niveaux sociaux est inéluctable. Quant à ce qui est sous-entendu, la loi ne vous permet pas grand-chose. Mettez la pression sur les irréguliers, aux sans papiers, aux délinquants et laissez les autres travailler comme tout autre personne qui paie son loyer, ses fournisseurs, ses impôts.

Il nous parait indispensable d’instaurer la loi du 02 août 2005 sur la préemption des fonds de commerces et des baux commerciaux. Car une municipalité peut et cela au nom de la diversité de ses commerces avoir un droit de regard sur la création de ces derniers.

Il faut savoir que la mairie doit revendre le fond dans les deux ans qui suivent l’achat. Ce n’est pas parce qu’un commerçant paie sa « gérance » durant 24 mois, qu’elle est obligée d’acheter le fond, d’autant plus si l’affaire ne tourne pas bien. Attention aux dérives copinage. Je prends le commerce à moindre coût et je le lâche 20 mois après. Le résultat sera le même qu’avec un bail précaire sauf que je l’aurai eu moins cher. Charge à la commune de le vendre à quelqu’un d’autre… Cette loi n’est pas miraculeuse… Ce n’est pas parce qu’on l’applique que les clients vont venir acheter ! Donc, on en revient toujours à la même chose : comment dois-je exercer mon métier de commerçant pour que les acheteurs viennent dans mon magasin ?

Les animations ne sont plus faites pour dynamiser la ville à l’image du marché du mercredi qui s’orientalise au lieu de se provençaliser, il sera nécessaire de réviser quelques concessions.

Sur ce point, il faut d’abord se poser la question du pourquoi. Est-ce que c’est à cause de l’attribution des concession ou est-ce que c’est parce qu’il y a moins de « provençaux » qui sont forains ou qui trouvent le marché cogolinois non rentable ?...
Il est vrai qu’une réorganisation en profondeur pourrait redorer l’esprit marché…

Nous mènerons une démarche active pour attirer des exposants cohérents avec l’image de Cogolin que l’on veut accueillante, conviviale et provençale.

Pourquoi pas mais votre équipe à intérêt à être efficace, convainquante, opiniâtre, et sur le terrain car ce n’est pas gagné d’avance.

Pour attirer de nouvelles entreprises sur la commune il parait indispensable de créer un « pôle » afin d’accompagner les porteurs de projets dans leurs démarches.
L’idée est d’étoffer nos 3 zones d’activités ( Valensole, Font Mourier et Saint-Maur) avec des entreprises de production, créatrices d’emplois ce qui permettra de palier au taux de chômage qui dépasse les 15 % sur notre commune ,

Vous semblez oublier que vous ne décidez rien. C’est le marché qui décide, c’est le carnet de commandes, ce sont les prix pratiqués, c’est le pouvoir d’achat des acheteurs qui font le résultat.

mais aussi de poursuivre le développement de la zone de Font Mourier avec des enseignes attractives en s’assurant que ces dernières ne fassent pas de concurrence directe à nos petit commerces.

C’est la quadrature du cercle ! Il y aura obligatoirement une concurrence si le petit commerce est dans le même domaine !
Donc, à moi commune d’être cohérente et de rendre le centre-ville attractif pour compenser l’éclatement vers l’extérieur de l’activité économique. !

Pour redynamiser le passage RAIMU nous avons l’intention de le transformer en « halles couvertes » ce qui permettra de créer de nouveaux commerces en centre-ville.

Pourquoi pas mais le problème reste le même. J’ai beau avoir plus de magasins mais s’il n’y a pas foule dans les rues commerçantes, à quoi bon ?... Cherchez l’erreur !

Aujourd’hui l’image de Cogolin doit « s’exporter » dans le monde entier à l’instar de sa manufacture de tapis, sa fabrique de pipes, ses anches, destinées à équiper les instruments de musique, mais aussi, le bec fin, la tarte tropézienne, ses poteries, ses ferronniers et j’en passe. Nous souhaitons que Cogolin devienne « la cité de l’artisanat » en attirant de nouveaux métiers.

Si on ne fait que souhaiter, ce n’est pas suffisant. Que faites-vous pour ça ? L’idée est bonne si entrait dans un plan réfléchi, structuré avec objectifs, stratégie et communication. Il est des villages en France qui ont réussi un tel pari. Mais ce n’était pas qu’un souhait. Il y a du boulot derrière et une véritable orientation de l’action communal dans cette direction.

Nous aimerions aussi motiver la création d’une école hôtelière sur notre commune afin de former nos jeunes dans le monde de la restauration et de l’hôtellerie « haut de gamme ».
Nous avons déjà des contacts avec de grandes structures pour négocier la création d’une antenne à Cogolin.
Ainsi nos enfants n’auront plus à faire des kilomètres pour être formés s’ils souhaitent embrasser la profession hôtelière porteuse dans notre région.

Pourquoi pas mais JANUS reste dubitatif sur cette proposition.

Nous voulons profiter du besoin en places de bateaux et ainsi répondre aux attentes des amoureux du nautisme en créant un port à sec municipal. Les places seront proposées à des prix préférentiels aux Cogolinois. De plus, cela permettra une fois amorti, d’augmenter les recettes de la municipalité.
Toutes ces actions seront réalisées en concertation avec les acteurs concernés. Elles sont le fruit d’une synergie entre les équipes de l’urbanisme, de l’environnement, de l’animation et de la communication.

Pourquoi pas…

Conclusion : JANUS estime que l’on ne s’attaque pas au racines du problème et que l’on raisonne à l’ancienne ! Vivez avec votre temps !
Les actions et propositions de tous les candidats sont frileuses et restent figées sur d’anciennes conceptions du commerce. Le problème que tout change : le nombre d’habitants, le nombre de commerces, le nombre de grandes surfaces, le e-commerce, le pouvoir d’achat, la nature des besoins, des achats, la facilité de se déplacer, etc.
Vos propositions sont à côté de la plaque… Vous pensez que parce qu’un commerce ouvre, il va bien travailler. Analyser le turn over plutôt que le nombre de créations. Ce n’est pas à moi à vous expliquer comment faire… Mais relisez ce que je viens de dire… Votre perspicacité de prétendants au poste le plus haut de la gouvernance devrait trouver des pistes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum