COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bulletin n°3.7 : JANUS scrute avant le scrutin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

janus


Admin
JANUS continue à scruter les thèmes de la liste « ensemble, retrouvons Cogolin ». Programme éducation enfance

Nous devons répondre à plusieurs problèmes :
→ Un premier problème : la sécurité aux abords et dans l’école
Les parents d’élèves s’étonnent de l’absence de policiers municipaux à la sortie de certaines écoles et aux accès ne respectant pas les normes de sécurité. Elles soulignent également le danger de la gestion actuelle du périscolaire du soir : les parents peuvent prendre leurs enfants à tout moment, les portails sont ouverts… quid de vigipirate ?
Notre réponse : La sécurité est le point central de notre programme, sans elle point de salut (confiance des citoyens, dynamisation de la ville…)
Pour les enfants et plus précisément les écoles, nous mettront en place des ASVP pour gérer les sorties. Ainsi les policiers (dont l’effectif passera de 15 à 20) pourront faire des patrouilles et être là pour surveiller et intervenir en cas de raquettes, deals… et autres phénomènes qui ont malheureusement déjà été observés. Il n’est pas question que cela continue, nous nous y engageons !

La sécurité aux abords des écoles, d’accord. Il est nécessaire de mieux prendre en compte la sécurité, mais faire de la sécurité le point central d’un programme pour Cogolin est exagéré ! La priorité est ailleurs…

Concernant les infrastructures elles-mêmes et leur respects des normes de sécurité.
Nous procèderont bien sûr à une étude interne dès notre arrivée afin de procéder aux travaux qui s’imposent et vous garantir une rentrée scolaire 2014 sereine.
Enfin, nous sommes entièrement d’accord avec la fermeture des portails et la mise en place d’un retrait des enfants toutes les heures.
→ un deuxième et épineux problème : l’accueil des enfants à la cantine
Il apparaît qu’aujourd’hui les places en cantine sont limitées et que des parents se voient refuser l’accès à la cantine pour leurs enfants.
Plusieurs problèmes sous-jacents :
Manque de places ?
Après vérification, il est possible de créer 50 places supplémentaires au Rialet, le cas échéant. L’école Chabot dispose de sa propre cantine, mais il faut intégrer qu’il est prévu qu’elle ferme à la rentrée 2014 ?
Sélection sur des critères non objectifs
Il est demandé copie des feuilles d’imposition ainsi que des contrats ou fiches de paie des deux parents. Il n’est en aucun cas tenu compte de l’éloignement géographique (enfants venant des Marines ou de Font Mourier qui peuvent difficilement faire l’aller-retour le midi)
Par ailleurs, il a été relevé que certains enfants étaient accueillis jusqu’en octobre, puis refusés d’octobre à avril sous prétexte du manque de places…
La cantine reste une attribution de la mairie, un service obligatoire à rendre aux parents des enfants scolarisés
Il doit être prévu le nombre de places adéquates, en fonction du nombre d’enfants accueillis en classes. Bien sûr, il est admis que les parents ne travaillant pas et/ou vivant à proximité des écoles auront la civilité de ne pas surcharger la cantine, si ce n’est en cas d’obligation.
Notre réponse :
Notre engagement est avant tout basé sur plus de justice sociale, l’équité et l’élimination de tout clientélisme. Une étude interne sera réalisée pour connaître précisément les moyens dont dispose la mairie en terme d’accueil (structures et personnels)
Un recensement des besoins des parents sera également réalisé L’objectif sera de faire coïncider les deux Comment ?
formation et implication du personnel
évolution des locaux
mise en place de critères objectifs larges qui puissent nous permettre d’accueillir le plus grand nombre, sans grever le budget de la municipalité et donc les impôts des
Cogolinois.
Remarque : nous nous engageons également sur la qualité des repas qui seront servis dans le respect de la laïcité.
La restauration scolaire répond à une double exigence : maintenir la qualité nutritionnelle des repas et mieux informer les parents sur les questions liées à la sécurité alimentaire.
Nous voulons améliorer la qualité et la quantité des repas, proposer du poisson le vendredi et aussi des repas bio sans augmenter le coût !
L’école est aussi un lieu privilégié d’éducation au goût, à la nutrition et à la culture alimentaire. Le temps du repas est aussi l’occasion pour les élèves de se détendre et de communiquer. Il doit être aussi un moment privilégié de découverte et de plaisir.
→ un troisième problème, central et impliquant au niveau du budget, du personnel mairie, comme des parents et des enfants : celui de la gestion de la réforme des rythmes scolaires
Nous disposons de salles (COSEC, Pisan…), de personnel (30 animateurs.) Les parents sont conscients de la difficulté de mise en place mais voient aussi cette réforme comme l’opportunité :
de revoir les accueils en périscolaire (démarrer l’accueil à 7h30, n’autoriser les parents à récupérer leurs enfants que toutes les heures le soir ‒ cf 1er point sécurité)
d’offrir des activités épanouissantes pour les enfants, contrairement à ce qui est réalisé aujourd’hui…
Notre réponse :
Concernant la réforme nous mettrons tout en œuvre pour repousser sa mise en œuvre effective à la rentrée 2015. Nous avons déjà pris contact avec des instances comme l’AMF, d’autres mairies qui ont entamé une procédure de report… Cette option semble tout à fait envisageable. Cela nous permettra de prendre le temps de la concertation, de l’étude des moyens, de l’implication de l’ensemble des acteurs de la ville, notamment du tissu associatif, des professionnels de l’éducation et des parents. Nous sommes pour cette réforme qui nous semble un apport pour l’épanouissement de nos enfants si elle est mise en place de manière intelligente, avec de vraies activités qui représentent une ouverture culturelle, sportive, sociétale et environnementale pour eux. Nous avons déjà réfléchi à un planning d’activités variées (théâtre, sports collectifs et individuels, métiers manuels, sensibilisation à l’environnement, sensibilisation aux traditions) et rencontrés des acteurs prêts à s’impliquer. Il faut maintenant faire adhérer chacun, mettre les moyens techniques et humains et financiers, mais toujours dans notre ligne de conduite qui est ne pas augmenter les taux d’imposition actuels.
Remarque : 
Une étude a été faite par plusieurs mairies en France et cela peut couter 100€ par an et par enfant mais plus près de nous, l’association des parents d’élèves de Cogolin ont fait une étude qui peut avoisiner les 300.000€.
Actuellement il y a environ 180 enfants qui restent au périscolaire, si la réforme est appliquée il y aurait entre 400 et 500 enfants qui resteront au périscolaire.
→ Autre problème existant et à prendre en mains : LES CRÈCHES :
Les crèches à Cogolin sont gérées par la société LA MAISON BLEUE.
Nous avons trois crèches:
La crèche Trotte Menu rue du Stade (qui va déménager à Plein Soleil)
La crèche Poids Plume Place Mendes France
La crèche Pisan rue Pisan
La capacité d’accueil des crèches sera de 108 berceaux quand la crèche Trotte menu aura déménagé à Plein Soleil !
Nous voulons que l’accueil en crèche puisse se faire 12 mois sur 12 et voulons aussi élargir les plages horaires pour le confort des parents.
Nous reverrons le contrat qui nous lie à la Maison Bleue afin d’adapter l’offre aux besoins et attentes des Cogolinois.
→ Dernier problème récurent : le centre aéré
La même discrimination que pour la cantine y est constaté. Manque de places ?
De plus, le centre aéré a toujours lieu dans les locaux de l’école Le Rialet ; les enfants qui fréquentent cette école ont l’impression d’être toute l’année à l’école, alors dans la mesure du possible il faudrait que l’accueil pour chaque période de vacances scolaires se fasse dans une école différente, c’est le souhait des parents !
Bien sûr, l’idéal pour vous, parents et enfants, comme pour nous serait une vraie structure dédiée. Pourquoi pas le Yotel, nous ont suggéré certains parents ?
Notre réponse : le Yotel représente pour la ville de Cogolin un réel rapport foncier. Il permettra notamment le financement des investissements pour l’embellissement et la dynamisation de la ville (droit de préemption, parking…) Le Yotel constituera un apport régulier de recettes qui effectivement doit permettre la construction de structures telle qu’un centre aéré, qui effectivement fait partie des projets à plus long terme.
Cependant, dans l’attente de la réalisation de l’opération immobilière qui permettra de faire fructifier ce bien municipal, nous pourrions envisager la mise à disposition du Yotel (sous réserve des travaux de mise aux normes nécessaires) comme lieu de centre aéré estival pour l’ensemble des petits Cogolinois.
Autres sujets que nous prendrons en mains, mènerons ou soutiendrons :
→ La création d’un Carnaval des École (idée des parents d’élèves)
Nous sommes pour toute initiative qui crée de la cohésion et de l’implication des citoyens de notre ville. Nous soutiendrons pleinement ce type d’initiative.

JANUS ne porte pas d’avis sur ce sujet. Il y a de bonnes choses et de moins bonnes comme dans tous les programmes. Le problème de ce thème est la transversalité ! Il y a tellement d’interdépendances qu’il est difficile d’appréhender la totalité lorsqu’on est pas aux commandes…

→ La création d’une ferme pédagogique
Nous aimerions créer une ferme pédagogique sur un terrain communal afin de permettre aux écoliers cogolinois de se familiariser et de s’épanouir au contact des animaux de la ferme.
Les enseignants pourront faire des projets éducatifs à partir de leur mode de vie, des naissances, de l’entretien, de l’alimentation et des soins.
Initier les enfants aux techniques du maraichage, faire venir les intervenants sur l’environnement, mettre en place un partenariat avec un apiculteur afin d’installer des ruches. Cette ferme accueillerait aussi les écoles voisines moyennant une participation aux frais d’entretien. La création d’un jardin potager serait un plus, nous pensons qu’il y a beaucoup de jardiniers amateurs qui seraient ravis de nous aider. Tout cela sera encadré par des agents municipaux, des associations et des bénévoles. Les touristes seront aussi les bienvenus pour la visite de la ferme !

JANUS trouve l’idée bonne mais imagine qu’elle pourrait être une des initiatives de la communauté de communes. Cogolin étant au centre de la communauté de commune, cela en fait un emplacement idéal. D’autant que la vallée de La Môle devrait préserver sa vocation agricole.
Il va de soi que cette ferme pédagogique n’est pas pour le temps périscolaire de la réforme des rythme scolaires. Cela serait un projet culturel intercommunal qui au-delà de l’information pourrait être un lieu de : stage de formation agricole, production et vente de produits de la ferme ou fournissant les cantines, permettant d’initier le retour d’une agriculture de proximité.
Il va de soi qu’il aurait aussi une fonction scolaire en l’intégrant dans les projets pédagogiques des diverses écoles du Golfe et des sorties organisées dans le cadre de l’année scolaire. La fonction curiosité touristique ajouterait un plus au budget de fonctionnement avec l’argent du prix d’entrer pour visiter.

→ Nous avons aussi des projets culturels et scolaires :
Il est important d’impliquer tous les enfants cogolinois aux cérémonies patriotiques, de leur faire partager nos traditions pour que notre histoire ne soit pas oubliée !

C’est plus le rôle de l’éducation nationale…
Le rôle de la mairie est de rendre plus attractives et plus pédagogiques (défilé, expo, film/débat) les cérémonies du souvenir lors des dates de commémoration !

Nous proposons aussi un tournoi sportif inter classe sur des disciplines que les enfants auront choisies !

JANUS trouve l’idée bonne. Elle est à intégrée à une autre fête ou animation pour créer une interactivité et une synergie entre les deux. Les personnes venant à une animation participent à l’autre et réciproquement puisque c’est le même jour et dans le même périmètre accessible à pied…

Nous aimerions faire visiter aux écoliers l’artisanat cogolinois, à savoir, les pipes, les tapis, les anches, les cannisses, la poterie, les domaines viticoles, etc.
Intéresser les enfants à l’écologie et au gaspillage avec des moyens ludiques !
Privilégier les sorties scolaires pédagogiques, faire visiter les villages voisins que beaucoup d’enfants ne connaissent pas,
Revoir et diversifier les animations proposées pendant les vacances scolaires,
Enfin, le projet d’une ludothèque est aussi à l’étude !
Tout cela en accord avec le personnel enseignant, bien entendu !

Ce programme constitue une preuve de nos échanges et surtout des engagements de la liste RBM par rapport aux doléances des parents d’élèves de la ville de Cogolin. Nous ne nous engageons pas à la légère. Notre programme est pensé pour être financièrement réalisable et supportable par les Cogolinois. Il est également pensé pour permettre aux Cogolinois de se réapproprier leur ville et donc y confier leurs enfants !
Vos problématiques sont bien au cœur de nos réflexions et propositions.

JANUS trouvent ces projets louables mais pas évident à mettre en œuvre car, vu le nombre d’enfants, bonjour l’organisation et l’encadrement pour sortir à chaque fois 50 ou 80 gamins et gamines !

C’est à faire, ce n’est pas impossible mais n’oubliez pas qu’il y aura point de la coupe aux lèvres !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum