COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

JANUS propose au futur Maire de lancer un débat citoyen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

janus


Admin

JANUS vous invite à faire preuve de vigilance et de ne pas prendre pour argent comptant les propositions des uns et des autres.
Allez au bout des logiques. Si tous les candidats partent d’un même discernement des problématiques principales, leurs solutions sont en grande partie inappropriées. Surtout dans la dimension du développement socio-économique ! Or, JANUS estime que c’est le nerf de la « guerre » !

L’aménagement du territoire est verrouillé et son déroulement se poursuivra quel que soit le futur gérant de Cogolin. Mettez-vous ça en tête ! Le tout premier article que JANUS a écrit en septembre 2009 parlait de ça. Le village de Cogolin n’existe plus ! Cogolin est une ville qui grandit et cette réalité, il faut l’accepter. Le problème est que Cogolin devient une ville qui a néanmoins une organisation de village. À ce constat, il faut ajouter la loi SRU qui impose aux communes des lignes directives pour leur aménagement. Résultat, des experts ont sorti une trame communale (le PADD) et une trame territorial (le (SCOT) pour aider les communes à comprendre leurs problèmes, leurs besoins, leurs obligations.
Comme le gérant actuel est aux commandes depuis 19 ans, il va de soi que c’est lui qui a commencé la mise en œuvre des travaux pour suivre ces recommandations. La liberté du gérant de commune étant de choisir le comment faire, le quand le faire qui lui-même dépend des moyens pour le faire ? Ceux qui s’intéressent à la politique ne pourront que constater que la loi SRU (solidarité et Renouvellement urbain) s’est en effet mise en application au fil des différents précédents mandats, tranche par tranche. Ce n’est donc pas du tout, mais alors pas du tout, un hasard si le gérant actuel a lancé le prolongement de la déviation et a dans son programme une proposition de parking souterrain, d’horodateurs, etc. Sachez que l’étape suivante, probablement pour le mandat 2020-2026, sera l’ouverture de lignes de transports en commun interquartiers qui seront autofinancées par l’argent des parkings payants et des contraventions inhérentes. Ceci pour dire que quel que soit le prochain gérant de Cogolin, il se pliera lui aussi à ces nécessités. Donc, ne gaspillons pas les énergies sur l’aménagement. Il faut changer le niveau de l’action politique locale. Il ne sert à rien de tergiverser sur un passé révolu. Il faut effectivement tenter d’améliorer le présent mais surtout, il faut focaliser toutes nos énergies pour imaginer, pour innover, pour anticiper le futur Cogolin. Avec ce qui est, avec ce qui sera : que faire pour vivre mieux ? JANUS propose de se concentrer sur :

- Que faut-il faire sur ce nouveau concept de ville pour que la vie de la ville et la vie dans la ville génèrent attractivité, dynamisme économique et emplois ?...

- Que faut-il faire pour animer le centre-ville et faire que le centre-ville devienne un aimant à promeneurs potentiellement acheteurs et/à_ consommateurs ?

Que faut-il faire pour que chaque zone d’activité ne soit pas concurrente mais complémentaire ?

- Que faut-il faire pour que chaque zone d’activités devienne plus attractive et s’attache à mettre en œuvre une démarche développement durable ?...

- Que faire pour que quiconque puisse accéder au centre-ville et aux diverses zones d’activités ?

- Que faut-il faire pour créer un continuum piéton, festif et convivial entre la place Victor Hugo, la place de la République et/ou le Platane, la place de l’abbé Toti, la place Étienne Dolet et la place Bellevue ? (JANUS est persuadé que Ce continuum est une clé pour le

centre-ville)

Les idées existent, les moyens techniques existent, les moyens financiers peuvent se trouver au fil du temps comme ils ont été trouvés pour tout ce qui s’est fait depuis le début de Cogolin. Ce qui n’existe pas, c’est la volonté de penser autrement notre Cogolin. Ce qui n’existe pas c’est le désir d’être ensemble, de se concerter avant et non pas après, de penser ensemble à long terme, de collaborer au lieu de se confronter, de se mettre d’accord sur un fond commun de directions à suivre, un fond commun d’idées débattues, choisies, acceptées pour que tous les gouvernants, le présent comme les suivants, oeuvrent dans le même sens !
Le fond commun est le cap à suivre pour un mieux vivre ensemble à Cogolin demain, c’est le cap pour un développement socio-économique solidaire et visionnaire. Ensuite, le débat politique ne se fera plus sur le fond mais sur la forme ! Le débat se fera sur comment faire la même chose, quand le faire, avec qui le faire, de quelle manière le faire, etc. Le combat politique se fera sur le terreau du débat citoyen pour atteindre les idéaux, les fondamentaux mais plus sur ces idéaux, plus sur ces fondamentaux. Car c’est justement ces idéaux, ces fondamentaux qui feront le Beau, le bon Cogolin de demain, du mieux vivre ensemble à Cogolin demain !

JANUS propose donc cette idée. Dès le résultat des urnes connu, le nouveau gérant de Cogolin serait bien éclairé de lancer un débat citoyen, à l’image du débat pour l’Agenda 21. Un débat d’idées ouvert à tous lors de multiples réunions publiques, de conférences, d’ateliers de réflexion thématique. Un débat citoyen sur trois ou quatre années qui permettrait d’initier un consensus sur le que faire, donc sur les idéaux, les fondamentaux indispensables pour le Cogolin de 2030-2050. Ces grands caps définis, charge au gérant élu et aux suivants de faire en sorte d’atteindre ces caps définis par la population avec leurs propres idées, leur façon de faire, leur partenariats, etc. C’est à ce niveau du comment faire que ce jouerait le combat politique et non plus du que faire.

Nous avons trois trains de retard par rapport à ce que le 21e siècle va nous imposer et malheureusement les prétendants de cette campagne 2014 sont restés myopes. Ils sont restés dans la tentative de résoudre des problématiques avec des moyens basiques et actuels. Ils n’ont pas pensé à vouloir les résoudre en pensant aussi à demain. Le résultat sera que demain, il faudra encore réfléchir à résoudre des problèmes qui auraient pu être évités si on y avait pensé avant.

Alors si vous êtes en accord avec l’idée du débat citoyen de JANUS pour tenter d’élaborer un consensus sur le Cogolin de 2030-2050, cliquez sur j’aime ça. Si nous sommes très nombreux, cette idée pourra peut-être faire réfléchir le futur Maire de Cogolin et non le futur gérant de Cogolin.
JANUS fait la différence entre ces deux fonctions.
La personne élue a soit la capacité de remplir l’une ou l’autre des fonctions ou les deux.
- Pour JANUS, la fonction gérant de commune est ne gérer que le temps présent, gérer tout simplement le quotidien de la commune, ne gérer que de façon comptable.
- Pour JANUS, la fonction Maire est de penser au-delà du quotidien. C’est la capacité à agir local en pensant global – d’agir aujourd’hui en pensant à demain. C’est la capacité à anticiper l’avenir et ainsi de pouvoir préparer la commune à y faire face. C’est faire en sorte que les générations futures puissent mieux vivre leur présent parce qu’il aura été préparé, construit au fil du temps passé, c’est-à-dire de notre temps.

La conclusion de JANUS sera cette question :

Vous êtes responsable dans votre temps présent, dans votre choix de vie, dans vos choix dans la vie, du présent de votre descendance directe ou collatérale. Voulez-vous que vos enfants, petits enfants et collatéraux vivent mieux ou moins bien que vous ?
Vous en tapez-vous ou vous sentez-vous responsables de leur futur. Si vous vous en sentez responsable pour tout ou partie, faites courir le message afin de pousser le futur Maire de Cogolin, quel qu’il soit, de penser autrement ses actions, ses projets. Et qui sait, peut-être désirera-t-il initier l’idée de JANUS d’un grand débat citoyen autour de « Quel Cogolin désirons-nous pour nous et/ou les générations futures en 2030-2050 » ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum