COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le bâton pour se faire battre…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

janus


Admin


Assis en tailleur sur la Tour de l’Horloge, JANUS regarde la classe politique s’agiter. Il y en a qui aime tendre le bâton pour se faire battre. JANUS va dire que c’est l’erreur du débutant.
Vous avez certainement ou assisté ou lu ou entendu ce qu’il s’est passé lors de l’investiture du nouveau gérant actuel de Cogolin.
Du haut de la Tour de l’Horloge, JANUS tient à commenter cela. Sans parti pris, que l’on aime ou pas, que l’on soit un pro ou un contre, essayons d’analyser la situation.
Nous avons le contexte d’un passage de pouvoir dans la conjoncture d’un grand désaveu évident de l’ancien gérant. Arrive l’allocution du « chef » du groupe des 7 opposants élus au conseil. L’ancien gérant se retirant de la vie politique locale (preuve qu’il en avait beaucoup à faire de celle-ci) a délégué à cette personne le rôle de chef de groupe et de fait, l’affiche comme son successeur.

Donc, ce nouveau chef ne trouve rien de mieux que d’annoncer que son groupe va particulièrement surveiller les comptes, etc… Les huées l’ont automatiquement habillé du discrédit !

1. JANUS imagine que ce nouveau chef ne saisit pas tout de la politique. Il devrait apprendre à analyser en premier lieu ce qu’est un environnement psychosocial populaire. Il y a des choses à dire ou ne pas dire, il y a des façons adaptées de dire les choses, il y a un art de la rhétorique que tout homme qui désire être un responsable politique doit maîtriser… CQFD !

2. Ce nouveau chef devrait aussi savoir que les comptes sont détaillés dans le budget annuel. La gestion d’une commune est transparente. Les comptes sont contrôlés par diverses instances au –dessus avant d’être avalisées.
Quant aux non dits de l’argent pas blanc, en tant qu’entrepreneur, il devrait savoir que le cadeau va de l’entreprise au donneur d’ordre et non dans le sens contraire. C’est en général perso et n’entre pas dans les lignes comptables… Et dans l’hypothèse d’un retour, ce n’est qu’une faveur, qu’une « amabilité » et en aucun cas de l’argent qui entre dans les lignes des comptes communaux !

3. Imaginons que ce groupe joue à la Stasi avec la nouvelle gouvernance. Son chef devrait savoir que même si les comptes dérapent en emprunts et sur l’endettement, il ne pourra rien faire ! Il ne sera qu’un observateur qui pourra éventuellement dénoncer l’augmentation de la tette communale, un point c’est tout ! Du bruit mais basta !
Le gérant de la commune est le seul maître durant la durée de son mandat. S’il désire emprunter de manière inconsidérée, rien ne l’en empêche… Toute gouvernance peut recourir à des emprunts. Charge à n’importe quelle gouvernance de faire preuve de bon sens pour ne pas mettre à genoux sa commune et sa population devant une pression fiscale intenable.
Quoiqu’il arrive, le soi-disant superviseur ou contrôleur : du pipo ! Il a tenté un effet d’annonce dont l’effet boomerang fut les huées !
La preuve de ce que JANUS dit est ce qu’il s’est passé durant les mandats du prédécesseur au gérant sorti. Il a considérablement augmenté la dette communale et rien ni personne n’a pu l’en empêcher. Sa stratégie était de recourir à l’emprunt pour réaliser sa vision de Cogolin de l’époque. Le gérant sorti, a remboursé ces emprunts et à recouru lui aussi à d’autres emprunts pour réaliser sa vision de Cogolin. Résultat, il n’a pas augmenté la dette mais il ne l’a pas diminué de façon substantielle. Et si la nouvelle gouvernance utilise elle aussi l’emprunt comme le gérant sorti ou pire comme son prédécesseur, qui va l’en empêcher ?... ! En tout cas, pas le père fouettard de l’opposition.

4. Conclusion :

Les huées du public lui ont cloué le bec, fin de non recevoir !
Pourquoi prétendre cela ? Pourquoi ne pas avoir mis une surveillance sur le gérant sorti et son prédécesseur ? Pourquoi entretenir un climat de méfiance, de peur alors qu’un parti autorisé, que l’on aime ou pas les idées qu’il défend, est élu de manière démocratique par un suffrage universel ? Pourquoi ne pas se poser des questions sur les causes de la défaite plutôt que de crier haro sur le vainqueur ? Pourquoi ne pas faire comme depuis toujours, vivre et juger sur pièces au fil des six années du mandat ? Il sera temps en 2020 de renouveler le contrat ou de le clore lors de l’élection communale.
Du haut de la Tour de l’Horloge, JANUS ne comprend pas ces défenseurs de la démocratie qui n’acceptent pas le résultat d’une élection démocratique et qui ce comportent de manière peu élégante envers la démocratie. Pourquoi critiquer l’intolérance quand on fait soi-même preuve d’intolérance ?... Cherchez l’erreur !

Force est de constater que ce chef n’a pas jouer fin sur cette prise de bec !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum