COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

PLUS ON A D'ARGENT PLUS C'EST GRATUIT, YEAH !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

janus


Admin
A la lecture de ce qui suit, et en cette période de réforme pour la retraite, on est en droit de se poser des questions car on trouve de l'argent selon qui on veut avantager dans ce pays de justice qu'est la France : liberté, "égalité", fraternité...

Il faut sauver le petit Louis, faisons confiance à Nicolas.

Depuis septembre, le petit Louis Sarkozy fait ses études dans un lycée français à Dubaï.
Pendant que le gouvernement ratiboise les effectifs des profs, Sarkozy se fait du souci pour le dernier de ses rejetons, le petit Louis, et veut introduire une réforme afin de soulager ses bourses. Il a décidé d’offrir aux expatriés la gratuité des écoles et lycées français de l’étranger. Il en va du rayonnement culturel de la France, non ? Le hic, c’est que la situation est tout autre ; ces écoles, très cotées étaient jusqu’à présent payantes et réservés à des français expatriés qui avaient largement les moyens de payer. En tout, 160 000 élèves y sont scolarisés, dont 80 000 français. Sous tutelle du Quai d’Orsay, chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et ça atteint des sommets : 5 500 euros l’année à Tokyo, 6 500 à Londres, 15 000 à New York et 17 000 euros -le record- à San Francisco.
Pour les expatriés modestes (il faut gagner moins de 65 000 euros par an, à New York par exemple !), un système de Bourse est en place, accordant un montant allant de 25 à 50 % du montant de la scolarité.
La réforme entamée et déjà commencée pour les élèves de terminale, consiste à accorder la gratuité à tous, quel que soit le revenu. Jusqu’alors une partie du financement de la scolarité était assurée par des grandes entreprises françaises, désireuses d’attirer leurs cadres vers l’étranger, désormais elles pourront faire de bonnes économies grâce au contribuable métropolitain. Car la note va être salée, quand la scolarité sera entièrement gratuite, du CP à la terminale, cela coûtera à l’Etat (à nous) la bagatelle de 713 millions d’euros par an.
Bernard Kouchner est un peu gêné (encore une couleuvre !) et voudrait couper la poire en deux, une gratuité partielle...mais sans conditions de revenus.
Pendant ce temps, que fait-on pour l’enseignement du français pour les étrangers ?
A ce sujet, je voudrais parler du système allemand dont j’ai bénéficié. Parti travaillé en Allemagne dans le cadre des échanges franco-allemands pour la jeunesse,
j’ai pu, comme tout travailleur étranger, bénéficier de cours du soir d’allemand pour étrangers, dispensés au sein des Volkshochschule. Je payais (années 80) 48 DM (100 FF) pour 4 heures de cours par semaine, pour toute l’année scolaire. Les professeurs étaient spécialement formés pour l’enseignement de l’allemand aux étrangers. En revanche, je ne pense pas qu’il existe un lycée allemand à Dubaï.
On voit tout de suite la différence entre ces 2 politiques : l’une utilise l’argent des contribuables pour intégrer les travailleurs étrangers sur son territoire, l’autre pour favoriser ses propres compatriotes expatriés.

En attendant, pour trouver les 713 millions d’euros, il va falloir supprimer quelques milliers de postes supplémentaires de professeurs en France.

source du texte ici

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum