COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

SAPIN DE NOEL ET PERE NOEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 SAPIN DE NOEL ET PERE NOEL le Mar 7 Déc - 22:12

janus


Admin

JANUS, comme beaucoup certainement, a oublié dans notre époque de consommation et de marketing, l’origine, le sens, le symbole, de cette fête de la nativité.
J’ai trouvé sur la toile un site extra. Je vous fais part de quelques documents pour vous faire découvrir ou redécouvrir des choses surprenantes pour certaines…
Bonne lecture et bonnes fêtes !



ARBRE DE NOËL - SAPIN DE NOËL - PÈRE NOËL

L'ARBRE DE NOËL

1. Origine du sapin de Noël

L'origine du sapin de Noël est païenne.
Le sapin est un arbre qui garde sa verdure en hiver.
Il est le symbole de la vie au cœur de l'hiver alors que le reste de la nature semble mort. Dans les pays scandinaves on plantait des sapins au solstice d'hiver pour la fête païenne de "Jul", le 24 décembre, qui est devenu la fête chrétienne de Noël.
En Norvège, en Suède, au Danemark toute la famille danse en tournant autour du sapin et en chantant.

2. Origine et histoire de l'arbre de Noël

Puis, dans le christianisme l'origine du sapin de Noël se trouve en Allemagne.
L’arbre de Noël décoré considéré comme l'arbre du Christ apparaît en Alsace en 1521.
On l’installe dans les maisons pour les fêtes de Noël.
Au XVIIème siècle, l’arbre de Noël commence à être illuminé avec des petites bougies.
Les flammes évoquent la lumière que Jésus venant dans le monde apporte à tous les hommes. Une étoile au sommet rappelle l'étoile de Bethléem qui brille dans la nuit.
En 1841, le prince Albert (originaire d'Allemagne), époux de la reine Victoria, fit dresser un arbre de Noël au château de Windsor, en Angleterre.
L'origine du sapin de Noël en Russie a lieu en 1852 ou le premier arbre est planté et éclairé à Saint Pétersbourg.
En Italie, le sapin de Noël est installé le 08 décembre (jour férié en Italie)

L'origine du sapin de Noël en France est plus tardive.
Il fut introduit à Versailles en 1738 et la coutume se développa au milieu du XIX° siècle et se généralisa après la guerre de 1870.



3. Le sapin de Noël aujourd'hui

Un quart des français achètent un sapin de Noël aujourd'hui.
Dans le cadre familial et social, l'arbre de Noël est le moment de partager des cadeaux à l'occasion de la fête de Noël ou du 1er janvier.
Les familles se rassemblent près du sapin de Noël au pied du quel elles installent parfois des crèches de Noël.
Les associations invitent leurs membres et particulièrement les enfants à participer à un arbre de Noël.
On attache des paquets cadeaux sur les branches du sapin de Noël ou bien on les pose au pied.
On se réuni autour d'un sapin de Noël.

Les villes installent des sapins de Noël sur une place devant une mairie ou une église.
Elles décorent ces sapins de Noël pour créer une ambiance festive.
C'est un élément de l'illumination urbaine de Noël.

4. Sens de l'arbre de Noël pour les protestants

Les protestants, réticents pour représenter la nativité par une crèche de Noël comme les catholiques, préfèrent l'arbre de Noël qui symbolise l'arbre de vie du paradis terrestre d’Adam et Ève.
Au XVIème siècle, les prédicateurs protestants comparent aussi l'arbre de Noël avec la Croix du Christ.

5. Sens du sapin de Noël pour les catholiques

Le sapin de Noël pour les catholiques est considéré comme un symbole profane.
Au XVIème, l'Église catholique le jugeait comme une pratique franc-maçonne.
Et ce fût le cas jusqu'au milieu du XXème siècle. - Cependant, il est souhaitable de prendre conscience des aspects chrétiens de l'arbre de Noël illuminé :
le Christ nous apporte la vie et éclaire notre existence.

Cette coutume se réfère à deux symboles chrétiens : la lumière de Noël et l'arbre du Paradis.
Elle donne à la naissance de Jésus un sens complémentaire de celui des crèches de Noël.



LE PÈRE NOËL

Origine du Père Noël : Saint Nicolas*

L'origine du Père Noël est assez complexe.
En effet l'origine du Père Noël, c'est d'abord l'évêque Saint Nicolas qui était très fêté en Allemagne et dont la fête est le 6 Décembre.
Il a inspiré l’image du Père Noël.
Saint Nicolas était représenté avec une longue barbe blanche et un costume rouge.
Il voyageait dans un traîneau tiré par des rênes et apportait des cadeaux aux enfants. Mais il était accompagne du " père fouettard".

Il a été importé aux Etats-Unis au XVIIème siècle par les immigrés allemands ou hollandais. Saint Nicolas s'est transformé en un Père Noël plus convivial.

2. Origine du Père Noël aux États-Unis

L'origine du Père Noël aux États-Unis c'est un conte de Noël.
En1821, Un pasteur américain Clément Clarke Moore écrivit un conte où apparaît le Père Noël. C'est ainsi qu'a commencé l'histoire du Père Noël.

L'origine du Père Noël en Europe c'est la figure du Père Noël popularisée par une image publicitaire de Coca-Cola :
une figurine sympathique, un air jovial et une attitude débonnaire.

Ainsi, pendant près de 35 ans, Coca-Cola diffusa ce portrait du Père Noël qui boit du Coca-Cola dans la presse écrite et, ensuite, à la télévision.
Notons qu’Il y a une analogie entre l'origine du Père Noël et celle d'Halloween.

3. Sens du Père Noël et fête de Noël

Sa popularité est très grande. Certains enfants lui écrivent une lettre pour lui indiquer ce qu'ils désirent comme cadeaux. -

il a contribué à laïciser la fête de Noël, ce qui a suscité un mouvement de protestation de la part des catholiques. Certaines manifestations allèrent même jusqu'à brûler son effigie.
En effet la nuit du 24 décembre est celle de l’enfant Jésus qui donnait des cadeaux aux enfants. Actuellement, très peu de parents chrétiens disent à leurs enfants que c'est Jésus qui apporte les cadeaux. Faut il laisser les enfants croire au Père Noël ou leur dire la vérité ?



JANUS:
Un personnage de conte qui se matérialise pour devenir un mythe grâce à une boisson sucrée à bulles, avouez que nous vivons une époque pétillante !
Croyez-vous que le pape en a parlé dans une de ses bulles ?...

Un peu d’humour au nom de la séparation des églises et de l’état (loi du 09/12/1905 : 105 ans)

A l'approche du jour divin, JANUS fera la révélation du lien source sur lequel vous pourrez trouver maintes autres informations divines et voir de superbes crèches tout autour du monde.

* : SAINT NICOLAS

1 - BIOGRAPHIE :
http://www.france-pittoresque.com/perso/53.htm

2 - La Légende :

La vie et les actes de Saint Nicolas sont entourés de légendes.

Selon l'une d'elles, Saint Nicolas est né au sein d'une famille de riches chrétiens pieux. Après la mort de ses parents, il a tout donné aux pauvres. Sa générosité est devenue tout particulièrement répandue :
un certain père, noble apprauvri, et ses trois filles vivaient autrefois à Patara, et puisque le père s'est endetté, il était sur le point de les vendre comme esclaves afin d'améliorer la situation familiale - dans l'Antiquité, il n'était pas rare que la dot d'une jeune fille serve à subvenir aux besoins de ses parents et de la famille. Lorsque saint Nicolas l'a appris, il allait, pendant trois nuits consécutives, lui jeter par la fenêtre de la chambre à coucher de l'argent, avec lequel le père avait eu, non seulement de quoi rembourser ses dettes, mais aussi de quoi pourvoir ses trois filles de dots. Le fardeau de la pauvreté ne les menaçant plus, chacune des jeunes filles put alors choisir son destin.
Nicolas de Myre est considéré saint parce qu'il a su voir l'asservissement qui menaçait les trois jeunes filles. Il leur fit don de pièces d'or qui servirent de dot et leur permirent de retrouver la liberté.

Certaines versions de cette histoire racontent que saint Nicolas aurait jeté les pièces d'or par la cheminée. D'autres rapportent qu'il les aurait laissées sur le pas de la porte.

Saint Nicolas a la réputation d'accomplir de nombreux autres miracles
Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s'ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.
Au fil des siècles la légende disparut peu à peu à l'exception d'un épisode conté par Saint Bonaventure au XIIIe siècle. Celle des enfants enlevés, tués, mis au saloir et sauvés par Saint Nicolas qui leur rendit la vie. C'est la légende la plus marquante sur Saint Nicolas. Elle donna également naissance à une chanson de la légende de Saint Nicolas : "Ils étaient trois petits enfants qui s'en allaient glaner aux champs... "

Le décor ainsi que certains détails évoluèrent et l'épisode s'adapta progressivement à la région, pour entrer définitivement dans les mémoires lorraines.
La Légende raconte que Saint Nicolas a ressuscité trois petits enfants qui étaient venus demander l'hospitalité à un boucher. Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans. Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.

Le Méchant :

Saint Nicolas est accompagné d'un personnage rude au visage noirci qui porte une baguette. Il est connu dans l'est de la France sous le nom de " Père Fouettard ". Tout de noir vêtu, même son visage est couleur charbon, il porte un grand manteau, de grosses bottes. Il est coiffé d’un capuchon ou d’une cagoule.
Il a toujours une baguette sur lui pour fouetter les enfants qui n'ont pas été sage pendant l'année.

Ce n'est qu'au XVIe siècle qu'on commença à parler du Père Fouettard. Qui est-il ?

Une des légendes raconte que le Père fouettard est né à Metz en 1552, lors du siège de la ville par les troupes de Charles Quint. Les habitants promenèrent l'effigie de l'Empereur à travers les rues, puis la brûlèrent. Ainsi, le Père Fouettard, serait dit on, Charles Quint.
Pour certains, ce serait un Maure amené par les Espagnols, ce qui expliquerait aussi la couleur du visage. Pour d’autres, ce serait le boucher de la légende de Saint Nicolas. Ce dernier l’aurait obligé à le suivre partout pour le punir d’avoir tué des enfants.
Il porte un nom différent selon les pays qu'il visite.
En Alsace le Père Fouettard est appellé Hans Trapp.
Aux Pays-Bas et en Belgique on le nomme : Zwarte Piet.
En Allemagne il est nommé Ruprecht ou Knechtruprecht,
Krampus en Autriche
et Housecker au Luxembourg.

Dans ces Pays il n'est pas rare de voir les adultes fêter Saint Nicolas au sein des entreprises.



La chanson de saint Nicolas

Refrain : Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs

Tant sont allés, tant sont venus
Que vers le soir se sont perdus.
S'en sont allés chez le boucher :
Boucher, voudrais-tu nous loger ?

Entrez, entrez, petits enfants,
Y'a de la place assurément.

Ils n'étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués,
Les a coupés en p'tits morceaux
Mis au saloir comme pourceaux.

Saint Nicolas au bout d'sept ans
Vint à passer dedans ce champ,
Alla frapper chez le boucher :
Boucher, voudrais-tu me loger ?

Entrez, entrez, Saint Nicolas,
Y'a de la place, il n'en manque pas

Il n'était pas sitôt entré qu'il a demandé à souper.
Voulez-vous un morceau de jambon ?
Je n'en veux pas il n'est pas bon.
Voulez-vous un morceau de veau ?
Je n'en veux pas il n'est pas beau.

Du p'tit salé, je veux avoir
Qu'il y a sept ans qu'est dans l'saloir.
Quand le boucher entendit ça,
Hors de la porte il s'enfuya.

Boucher, boucher ne t'enfuies pas,
Repends-toi, Dieu te pardonnera.
Saint Nicolas alla s'asseoir
Dessus le bord de son saloir.

Petits enfants qui dormez là,
Je suis le grand Saint Nicolas.
Et le Saint étendit trois doigts,
Les petits se levèrent tous trois.

Le premier dit : "J'ai bien dormi."
Le second dit : "Et moi aussi."
Et le troisième répondit
"Je me croyais au Paradis."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum