COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LES SANTONS DE PROVENCE

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Re: LES SANTONS DE PROVENCE le Dim 16 Déc - 5:05

janus


Admin
LES SANTONS DE PROVENCE


1. Histoire des santons de Provence

L'histoire des santons de Provence commence à la fin du XVIIIème siècle. Ces petites figurines en terre peinte sont apparues chez un artisan de Provence.
En 1798, Louis Lagnel eut l'idée de faire des moules en plâtre pour les fabriquer, ce qui permit une production plus importante.
C'est à Lagnel que l’on doit les premiers santons en argile, aux alentours de 1800.
Ce sont des petits personnages d'argile peinte. Ils représentent les personnages des récits évangéliques et les habitants, en costume local, des villages du Midi Ils figurent les gens de la vie de tous les jours.
L’histoire des santons de la crèche est liée à la Révolution française qui interdit les crèches d'église.
En France, les crèches publiques étant interdites, apparaissent les crèches familiales.
Depuis le début du XIXème siècle, les santonniers se transmettent leur art populaire avec le respect des traditions.
Des grandes marques se distinguent avec leur propre style et leur palette de couleurs : les ateliers Marcel Carbonel et ceux de Mireille Fouque.
L'histoire des santons de la crèche n'est qu'une étape de l'histoire de la crèche qui remonte au Moyen Age

2. Signification des santons de la crèche

La signification des santons de Provence, c'est que toute la population d'un village vient apporter ses cadeaux et sa vie à l'enfant Jésus.
Ils célèbrent la vie quotidienne de la Provence et symbolisent tous ceux qui viennent à la crèche pour adorer Jésus nouveau-né.
Ces personnages de la crèche provençale qui nous représentent, signifient que Noël est pour nous aujourd'hui.
Le nom de santon vient du mot provençal "santoun" qui veut dire "petit saint".
Santoun vient de santoni en italien, petits saints, les petits saints de Noël. Le mot santon désigne aussi un ascète musulman.

Pourquoi ces petites figurines en terre cuite ont elles été appelées "santoun" ? Ce n'est pas évident, c'est sans doute parce que les premiers santons représentaient des personnages évangéliques. Leur présence rappelle que chacun de nous est appelé à devenir saint, un "petit saint", un "santoun ".

3. Fabrication des santons de Noël

La fabrication des santons de Noël est un travail minutieux.
Avec une poignée d'argile rouge le santonnier modèle, puis façonne sculpte le corps, les vêtements et les accessoires qui personnalisent chaque santon.
A partir de l'un d'entre eux il fabrique un moule en deux parties avec du plâtre coulé autour du modèle pour en prendre l'empreinte.
On utilisera ce moule pour fabriquer ce type de santons, qui seront séchés puis cuits au four à 800° et enfin peints à la gouache.
Le sujet ne doit surtout pas être vernissé.
On peut distinguer 7 étapes dans la fabrication des santons Les principales opérations sont la création, le moulage, la cuisson et la décoration.

La fabrication des santons de la crèche s'est diversifiée.
On en fabrique aussi des grands de plus de 10 centimètres dont les bras sont collés après la cuisson et, au XX° siècle, et d'autres en fil de fer habillés de tissus dont seuls les mains et la tête sont en argile.
La fabrication des santons qui sont habillés était à l'origine confiée à des familles qui confectionnaient leurs vêtements.

4. Les personnages de la crèche provençale

Les personnages de la crèche provençale sont ceux que l'on voit dans le récit de l'évangile de St Luc :
l'enfant Jésus, Marie, Joseph, les bergers avec leurs moutons, les anges et ceux qui se trouvent dans l'évangile de St Matthieu : les rois mages.
La tradition y a ajouté l'âne et le bœuf.
A la différence des crèches traditionnelles qui figurent seulement la nativité, les personnages de la crèche provençale sont aussi les habitants d'un village de Provence. C'est ce qui est le plus original.
Ils représentent, en costume local, les gens de la vie de tous les jours et les petits métiers de l'époque du XIX ° :
le maire, le curé, le ravi, le bistro, la tricoteuse, le pêcheur, le berger, le tambourinaire, le gitan, l'arlésienne, la bohémienne, le boulanger, la lingère, ...
Il y a en moyenne 55 personnages.
Chaque personnage a son histoire personnelle, qu’on peut apprendre en assistant à une des nombreuses « Pastorales » représentées sur scène un peu partout en Provence.
Certains santonniers créent des personnages nouveaux.

5. Composition d'un village provençal

On fabrique aussi des villages provençaux.
Les personnages de la crèche provençale sont situés dans le cadre d'un village provençal avec leur habitation et leur genre de vie, avec maisons couvertes de tuiles rouges, église, lavoir, moulin, pont, mas, tous les édifices caractéristiques de la Provence traditionnelle.
On voit aussi des personnages de la rue, représentant des métiers traditionnels.
Il est possible d'acheter un petit village provençal.

A Paradou, au pied des Alpilles, il y a un musée dédié à la crèche provençale à l'échelle 1/6ème avec un remarquable souci du détail.
Les meilleurs santonniers de France ont consacré plus de 8000 heures pour reproduire ce village provençal. C'est un vrai bonheur de regarder ces scènes de la vie provençale.
Ce village est un émerveillement pour les yeux.

A Gréoux les bains, il y a aussi un musée ou l'on peut voir des santons de Provence, les personnages de la crèche provençale et un village provençal de Haute Provence.

Si vous désirez admirer de belles crèches à travers le monde :
SOURCE : Cybercuré

JANUS :
Qu’elle serait triste la nativité s’il n’y avait pas l’accent provençal de la pastorale des santons de Provence pour la commenter…
Et pourquoi ne pas penser que ce n'est pas le hasard si sainte Marie Madeleine, mère de l’enfant de Jésus si on s’en réfère à « Da Vinci code », est venue finir ses jours dans la grotte de la Ste-Baume. Dans cette grotte du Var, tout là haut, là haut, tout près, tout près, du ciel... Ce n'est pas le hasard, car, il est bien dit à la fin de la chanson aujourd’hui peut-être » :
« Nous sommes les rois dans notre midi ! »

... Il a osé ...


JANUS

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum