COGOLIN FORUM

Une tribune libre pour un débat d’idées et de propositions sur quel Cogolin désirons-nous demain - agenda 21 - développement durable - circulation - bio-diversité ...

Qui se cache derrière JANUS?


COGOLINFORUM et JANUS c'est lui !


Retrouvez les grands thèmes de réflexion sur le site...  http://cogolinforum.free.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Un mimétisme jubilatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Un mimétisme jubilatoire le Dim 12 Aoû - 1:22

janus


Admin
Après la lecture du mot du maire dans le bulletin municipal de juillet-août 2012, JANUS constate avec une satisfaction jubilatoire que le gérant actuel de Cogolin lit COGOLINFORUM ! Comment en douter en lisant le mot du maire (ci-après) et en lisant le message de JANUS mis en ligne le mercredi 20 juin 2012.
La fin appelle le début

- Le plan est le même :
(1) les principes de le 5e République
(2) le Front National
(3) se poser des questions sur ces résultats pour y répondre et trouver l’apaisement afin de mieux vivre ensemble
- Le style et les formules ne sont pas tout à fait identiques mais que de ressemblances…

JANUS est très flatté que le gérant actuel de Cogolin s’inspire de ses écrits pour rédiger les siens !
Je vous invite à relire mon message (lien plus haut) avant de lire le mot du maire que je commente :

Le mot du Maire

Chers Cogolinois, j’ai un mot plus personnel à vous dire.

Il y a deux mois, votre forte participation aux élections présidentielles laissait augurer une rassurante volonté d’expression démocratique, je vous en ai félicités.

J : il a raison.

Ces dernières élections passées, je suis assez désemparé de voir qu’une petite moitié seulement du corps électoral s’est déplacée pour choisir notre Député et donc participer à ce que sera notre « futur législatif ».

J : Il a encore raison. Nous considérons cet acte citoyen de voter comme une chose banale, sans conséquence. Pour vous convaincre du contraire, l’actualité en Syrie vous montre comment un peuple peut se soulever contre son dictateur pour obtenir le droit de voter ! Et n’oubliez jamais que c’est ce qu’a fait le peuple français en 1789 !
C’est grâce à tous ces citoyens ancestraux que nous avons cette liberté…de choisir nos représentants. Alors ne bafouons pas ce droitdurement acquis !

Bizarre, je ne comprends pas que l’on fasse le choix de ne pas s’exprimer alors que la constitution nous y invite et que l’on puisse après venir critiquer, contester, voire dénigrer telle ou telle décision ?!

J : Il a raison et tort. Oui sur ce qu’il vient de dire mais non car ne pas voter est aussi un moyen de s’exprimer. Ce n’est pas forcément le meilleur mais puisque le vote blanc n’est pas pris en considération pourquoi se déranger si aucun des programmes ne nous satisfait…
Le gérant actuel de Cogolin veut, comme il le dit, se poser des questions. Qu’il s’interroge alors sur le rôle des députés quant à la désaffection des gens pour leur élection. Ne sont-ils pas trop éloignés des besoins de la population « d’en bas » ?

Notre pays de liberté est organisé ainsi, avec un Président de la République et son Gouvernement, une Assemblée Nationale, un Sénat qui décident des règles, de leur évolution et qui sont censés donner les moyens de les faire appliquer.

J : copier-coller

C’est là que le bât blesse... Car il y a belle lurette que l’Etat n’a plus les moyens de ses ambitions. Alors il a délégué aux Régions, aux Départements et aux Communes, sans trop de clarté ni trop de moyens, un certain nombre de responsabilités... Et à force de déléguer et de dire que c’est de la responsabilité du Maire, vous avez fini par être convaincus que le Maire décide de tout dans sa commune...

J : copier-coller en reformulant.

Eh bien non ! Le Maire essaie d’appliquer et surtout de faire respecter les lois votées par nos députés (ceux élus le 17 Juin dernier) en expliquant à ses concitoyens :

- Que non... Il n’a pas à donner l’autorisation ou non d’ouvrir des boucheries halal à Cogolin, parce qu’en France il y a la liberté du commerce et sa législation.

- Que non... Il n’a pas à décider de fermer ou d’ouvrir telle ou telle classe, d’autoriser ou de refuser telles ou telles activités scolaires, parce qu’en France l’Education est Nationale et que c’est donc l’Inspection Académique qui décide...

- Que non... Il n’a pas « vendu » la commune aux promoteurs, parce qu’en France l’initiative est privée et que c’est parce qu’il y a des Cogolinois qui vendent, que des promoteurs achètent et construisent... Le Maire se contente de faire respecter les règles d’urbanisme.

J : La population est en droit de s’interroger sur le fait qu’on retrouve souvent les mêmes promoteurs, les mêmes boîtes, les mêmes bureaux d’études. C’est à toi, c’est à moi… ping-pong.
Elle est en droit de s’interroger sur le rôle d’un maire de commune. C’est quand même lui qui programme le développement de la ville par le PLU. Le gérant actuel de Cogolin dit « c’est parce qu’il y a des Cogolinois qui vendent, que des promoteurs achètent et construisent. » Soit, mais c’est quand même le maire d’une commune qui rend constructible ou non les terrains. Doit-il alors « accuser » les cogolinois de vendre… Cherchez l’erreur !
Vous me direz que c’est ceux qui ont de l’argent qui achètent. Là il n’y a pas d’erreur… CQFD ! Mis à part que ceux qui achètent, ce n’est pas forcéement à Cogolin qu’ils dépensent !
D’autre part, certaines communes de France programment le rythme d’augmentation de leur population sur cinq ans ou dix pour mieux gérer les problèmes sociologiques, de vie, de transports, d’assainissement, que toute augmentation de population non contrôlée entraine. Alors qui a raison ?... l’offrre ou la demande ? Et quipeut avoir une action sur l’offre ?... ! Pourquoi le gérant précédent n’a-t-il pas vendu le Yotel en son temps ? Des questions on peut s’en poser mais il faudrait surtout de vraies réponses !

La liste pourrait être longue et fastidieuse de sujets polémiques et discutables qui démontrent notre faible marge de manœuvre... Je ne cherche pas à me défiler de mes responsabilités, je tente simplement de vous montrer que la rumeur n’est pas la vérité... qu’il ne suffit pas d’avoir « entendu dire que » pour se convaincre que cela sera...

J : Il est évident que la marge de manœuvre est faible mais elle existe sinon à quoi bon gouverner. Quant à la rumeur, tou gouvernant devrait savoir que l’enclume et le marteau ont besoin l’un de l’autre pour créer et transformer la société.

Voilà 17 ans que je suis le Maire de cette commune, nous commençons à nous connaître. N’ai-je pas réalisé ce qui était prévu ? N’ai-je pas ce souci de faire « au mieux » avec le budget à notre disposition ? De réagir avec le plus de réalisme possible face à des situations inattendues ? Ce souci permanent d’arrondir les angles, d’apaiser les conflits, de trouver des solutions pour l’intérêt public, de chercher inexorablement « le mieux vivre ensemble »... Cela n’est-il pas assez compréhensible ?

J : C’est le quart-d’heure mélo… Il est évident que gouverner n’est pas chose aisée. Tout n’est pas mauvais mais tout est loin d’être bon.
JANUS adore la dernière phrase « Cela n’est-il pas assez compréhensible ? » Un vrai euphémisme pour nous dire : êtes-vous totalement idiots, faisons aussi dans l’euphémisme, pour ne pas comprendre ? Merci Mr le gérant actuel de Cogolin de remettre les cogolinois à votre niveau…
JANUS est ravi que son leitmotiv « mieux vivre ensemble à Cogolin demain » qu’il utilise depuis fin 2009 plaise au gérant actuel de Cogolin au point de l’employer lui-même dans son mot. Quel mimétisme… Je vous rassure, je ne suis pas le gérant actuel de Cogolin.

Encore un mot, puisqu’aujourd’hui je me suis permis d’être plus Jacques Sénéquier, un mot pour exprimer ma tristesse suite à cette campagne des législatives... Tristesse suite aux rumeurs, aux ragots, à la désinformation intentionnelle et la récupération politique d’entre les deux tours.
Oui, mon rôle de Maire... de Maire de tous les Cogolinois est de tenter de comprendre pourquoi un quart d’entre eux a voté pour le candidat du FN...
Quelles sont leurs aspirations ? Leurs motivations ?
Comment y répondre, avec quels moyens ? Sur la base de quelle législation?
Il me semble que c’est de ma responsabilité de m’en inquiéter… Cela ne fait pas de moi pour autant un supporter du FN !

J : Quand je vous disais qu’il a copié mon message du 20 juin, deux jours après le 18.
Oui c’est de votre responsabilité de vous en inquiéter mais inquiétez-vous aussi sur la responsabilité de votre rôle de maire parce que ce n’est peut-être pas un hasard si ledit parti est arrivé premier à Cogolin, à la différence des 11 autres communes du teritoire des cantons de Grimaud et de Saint-Tropez... Cherchez l’erreur !
N’y a-t-il pas un proverbe qui dit : « on récolte ce que l’on sème »…

Puisque les colonnes du bulletein municipal de juillet-août 2012 contiennent aussi la tribune de l’opposition, JANUS continue son commentaire.

Après quatre années d’un relatif silence, la véritable opposition, comme je la nomme depuis le début de COGOLINFORUM, monte au créneau avec un esprit plus combattif. Il serait temps ! Pour simple rappel, JANUS a lancé COGOLINFORUM depuis septembre 2009…

Voici le texte tiré du bulletin municipal.

TRIBUNE DE L’OPPOSITION

Une position paradoxale

Au lendemain du premier tour des législatives, dans « Var Matin », Jacques Sénéquier écrivait qu’il fallait entendre le vote des Cogolinois qui s’étaient exprimés en faveur du Front National à plus de 27%... Score confirmé et assumé au deuxième tour. Cogolin peut revendiquer fièrement être devenue une commune « frontiste » en mettant en tête son candidat avec 47,10% de votes exprimés. La seule commune du golfe...

J : C’est ce que j’ai dit précédemment. Je suis donc d’accord !

Pourtant, dans son dernier édito du bulletin municipal sorti au lendemain du 1er tour des élections présidentielles, Jacques Sénéquier exprimait qu’il fallait chercher les moyens « du mieux vivre ensemble »... quel paradoxe !

Allez, projetons-nous... 2014 se profile à l’horizon et les élections municipales vont aiguiser les soifs de conquête.

J : C’est certain ! Mais prendre le pouvoir n’est pas tout pouvoir. Donc, que désire-t-on pouvoir faire ? De la gestion à la petite cuillère ? Une gestion du quotidien sans ambition particulière Une gestion qui oublie de s’adapter à un monde qui change ? Même une pub le dit : « le monde bouge. La société change ! »?
JANUS est d’accord sur bon nombre de points avec la véritable opposition. Ceci est normal puisque, comme elle, COGOLINFORUM s’oppose à la gouvernance actuelle de Cogolin qui a bien trop duré, en temps et en manque de propositions novatrices et générant de tangibles retombées. Toutefois, JANUS n’est pas du tout certain que cette opposition ait les mêmes ambitions au long terme que celles de JANUS ! Nous verrons le contenu des programmes pour en juger…

Comment vont se positionner les élus majoritaires, unis « comme un seul homme » derrière celui qui, à demi-mots, considère que finalement, le ras le bol exprimé par les Cogolinois est légitime ? Certains ne doivent pas se sentir très à l’aise aujourd’hui... à chacun son camp. « Chassez le naturel, il revient au galop » dit-on ; Doit-on rappeler aux Cogolinois les prises de position très affirmées du candidat Sénéquier lors des municipales de
1995, promettant de lutter de manière très dure contre l’immigration et l’image négative de Cogolin ?
17 années se sont écoulées... et le constat est cruel : celui qui se croyait « au-dessus des lois républicaines » a purement et simplement échoué dans sa lutte contre l’immigration ; son slogan de l’époque « Cogolin aux Cogolinois » n’a plus de sens et son « âme de village pour gérer une ville » n’est pas à la hauteur ; le vote des Cogolinois est un désaveu.

J : Je suis encore d’accord. Sur ces points cités par le représentant de l’opposition, le gérant actuel de Cogolin se doit de reconnaître son échec. Il n’y a qu’à traverser Cogolin été comme hiver, en journée et en soirée, pour constater comment la foule grouille sur les trottoirs du centre-ville ! Si notre gérant actuel de Cogolin se promenait un peu plus en ville, il s’en rendrait compte par lui-même… Et la crise n’est pas responsable de tout…

Nous ne pouvons pas nous satisfaire du résultat électoral affiché et de l’image donnée à notre ville à l’occasion de ces législatives ; Mais nous devons être lucides : les solutions à apporter pour « mieux vivre ensemble » ne pourront pas être construites sur un socle nationaliste et identitaire, rejetant les valeurs républicaines qui nous unissent dans la gestion de nos territoires et de leurs habitants aujourd’hui.

J : copier-coller de la fin du message « la fin appelle le début » dont le lien est en début de texte.

Un tel vote ne doit en aucun cas être négligé. Il est révélateur d’un malaise profond... et ni Jacques Sénéquier ni sa première adjointe, ne peuvent se prévaloir de leur succès à le résoudre.

J : Je suis d’accord sur le fait qu’il vous faut avoir un vote sanction en 2014. Cogolin ne peut plus rester, tout comme le Golfe, dans l’immobilisme. Il faut changer de façon de faire de la politique. Il faut changer pour ôter les œillères qu’a eu la gouvernance actuelle et récupérer le temps perdu.
Je suis flatté que le représentant de la véritable opposition utilise lui aussi le mieux vivre ensemble. JANUS deviendrait-il la source d’inspiration de la classe politique cogolinoise ? Si c’est le cas, je souhaite que COGOLINFORUM devienne aussi une source d’inspiration pour les autres citoyens et hommes politiques de toutes les autres communes du territoire des cantons de grimaud et de Saint-Tropez… CQFD !

En attendant, le début de la précampagne des élections municipales, je vous laisse juger de qui copie l’autre…

JANUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum